S'appuyant sur une démarche interdisciplinaire, les recherches de Louise St-Arnaud visent à améliorer les connaissances théoriques et pratiques sur l'intégration professionnelle et l'environnement psychosocial de travail.

Le programme de la Chaire s'inscrit dans une pratique de recherche originale, caractérisée par la conception et la réalisation de projets en étroite collaboration avec les milieux de pratique (entreprises, intervenants, travailleurs, etc.). L'approche privilégiée permettra de mieux répondre aux problèmes que vivent les jeunes travailleurs sans qualifications, ou encore, les plus âgés qui se voient disqualifiés par les transformations rapides du travail et de ses exigences. Les pressions exercées par les transformations du travail ont également des effets sur la santé psychologique des travailleurs. Une hausse vertigineuse d'absence au travail en raison d'un problème de santé psychologique a été observée dans maintes entreprises canadiennes. Malgré l'ampleur du phénomène, très peu d'études se sont intéressées aux processus de désinsertion et de réinsertion professionnelles de ces travailleurs. La Chaire permettra de mieux comprendre l'influence exercée par l'environnement psychosocial de travail sur le retrait de ces personnes et sur le rôle des acteurs du milieu dans le processus de retour au travail et de maintien en emploi. Face à un contexte organisationnel en mouvance, à la pluralité et à l'éclatement des statuts d'emploi dans les entreprises, au recours à la sous-traitance et à l'instabilité des liens d'emploi, on assiste également à un éclatement des collectifs de travail et à une fragilisation des identités professionnelles. Nos recherches permettront de mieux comprendre les mécanismes qui lient et délient les personnes dans leur investissement et leur rapport au travail. Ces recherches s'appuient sur la participation collective des travailleurs à l'analyse et à la compréhension de leur situation de travail. On s'intéresse aux rapports sociaux de travail à travers des notions comme le soutien social, les collectifs de travail et la reconnaissance.

Ces travaux auront un impact majeur sur le maintien en emploi et la qualité de vie des travailleuses et des travailleurs, ainsi que sur le développement harmonieux des organisations.

Pour obtenir plus d’informations au sujet de cette Chaire de recherche, il est possible de consulter l’adresse suivante : http://www.integration-travail.fse.ulaval.ca/